Dans l’univers « Magic » des échecs et du jazz

L’association des échecs et du jazz est au premier abord, pour le moins insolite. Pourtant, c’est bien l’idée qui a germé dans l’esprit de Malik Mezzadri, plus connu sous son nom de scène, Magic Malik. Compte-rendu d’un entretien pendant lequel ce flûtiste de jazz nous a conté par le menu son concept parisien Echecs et Jazz qui aura lieu samedi 20 septembre au Trianon, et lâché quelques infos exclusives. Dont la présence de Steve Coleman au concert du soir.

Babelrock (B. R.). - Le 20 septembre, vous organisez Echecs et Jazz au Trianon. Que préparez-vous exactement ?
Magik Malik. - Quand je suis chez moi, à Paris, je n’ai pas envie de faire un simple concert, j’essaie d’avoir une approche particulière, dynamique. Je veux qu’il se passe des choses. Par exemple, ça ne me dérange pas que les gens parlent, bougent. Cette fois-ci, je voulais faire un truc spécial. Ce que je recherche dans la musique, c’est ce que dit Cocteau : « Surprends-moi ! » La musique doit éveiller, nourrir. Depuis une dizaine d’années, je joue aux échecs dans un bar près de chez moi, à Bastille. Associer les échecs et le jazz est une idée qui me trotte dans la tête depuis quelque temps. J’ai pu trouver un lieu magique, le Trianon. J’y organise un tournoi d’échecs par rounds de 2 fois 10 minutes, entrecoupé d’intermèdes (musique, mimes, expo photos…) dans l’après-midi, dans une ambiance « workshop ». Le soir, concert avec mon groupe actuel et des invités, suivi d’un after électro.

B. R. - Le jeu d’échecs est associé au calcul, à la stratégie. La musique, et a fortiori le jazz, fait appel à la créativité, à l’improvisation. L’association des deux semble assez antinomique.
M. M. - Pas forcément. Le jeu d’échecs n’est pas communicatif a priori, mais quand tu joues dans un café, il y a un côté improvisation, humain. L’idée d’Echecs et Jazz est de recréer une ambiance de jeu autour de la musique. Le tournoi par rounds minutés favorisera le jeu intuitif, très rapide, et gardera le côté ludique et impro des cafés.
La musique ne fait pas appel qu’à la créativité. Comme les échecs, elle a des règles précises, mais à l’intérieur de celles-ci, jouer fait appel à l’intuition. Pour moi, jouer aux échecs permet donc de travailler la créativité dans un autre contexte.

B. R. – Mais qui pourra jouer aux échecs samedi ?
M. M. – Pour le tournoi, de 13 heures à 17 heures, j’ai invité des amis, des musiciens, des partenaires d’échiquier, etc. Mais il est ouvert à tout public, bien sûr. Ce n’est pas une question de savoir bien jouer, mais bien de partager un bon moment. Par exemple, normalement, il faut respecter les règles du jeu, mais moi je n’interdis pas de tricher, ça fait partie de ce côté « jeu intuitif », de tout ce qui peut être drôle quand tu joues dans un bar. Je participerai aussi. Comme dans tout tournoi, il y aura une remise de prix. Exemples : une nuit dans un grand hôtel pour deux (dîner inclus), un dîner pour deux dans un grand resto, des CD, des livres, un échiquier…

B. R. – Et les intermèdes ?
M. M. – Ils dureront vingt minutes, ce qui rythmera l’après-midi. Ceux qui aiment les échecs pourront écouter la musique sans se lasser, et vice-versa. Julien Lourau fera un solo, Minino Garay jouera avec trois autres percussionnistes, Clio dirigera un trio de saz (luth turc). J’accompagnerai musicalement les mimes, mais en tant qu’organisateur, je devrai gérer un tas de choses, et jouerai peu dans l’après-midi.

B. R. - Le soir, le nouvel album, 00-237 XP-1, sera-t-il le programme du Magic Malik Orchestra ?
M. M. - Ce n’est pas l’objet, Echecs et Jazz n’est pas une opération de promo. L’important, c’est la musique, ce qui va se passer. Par exemple, Steve Coleman, avec qui j’ai déjà joué et qui est un maître pour moi, a reculé son départ de Paris de deux jours spécialement pour participer au concert. Nelson Veras (guitare), Zolfo (avec son L2i, live interactive instrument de son invention) et Dj Rebel seront aussi de la partie.

B. R. - Est-ce que Echecs et Jazz sera reconduit ?
M. M. - En fait, pour l’heure, il s’agit d’une opération ponctuelle, qui m’a demandé un investissement personnel important. Mais mon idée est d’en faire un événement annuel, qui tournera toujours autour de la musique et des échecs, mais l’idéal serait que les gens viennent aussi avec leurs jeux. Et, pourquoi pas, des ateliers d’initiation aux échecs, à la musique… pour les enfants comme pour les adultes. Dans mon esprit, cette manifestation doit avoir un côté populaire, convivial.

B. R. - Des projets ?
M. M. - Deux albums sont en préparation. Le premier tournera autour d’extraits de chansons françaises des années 80, le second sera la suite de mon dernier album et doit normalement être un simple cette fois-ci.

B. R. - Vous avez fait vos débuts avec Human Spirit. Y a-t-il de l’actualité de ce côté-là ?
M. M. - Cela faisait plusieurs années que le groupe s’était mis en stand by, juste avant que les maisons de disques ne récupérent le reggae. Human Spirit, qui est mon école de scène [Ndlr : pendant dix ans], faisait du reggae « métissé » avant l’heure. L’année dernière, nous nous sommes retrouvés pour un concert à l’Espace Michel-Berger à Sannois, dans le Val-d’Oise. Nous avons des projets en cours, comme des concerts, et travaillons en douceur sur une maquette.

Propos recueillis par M. N. et T. S.

Infos pratiques
Le 20 septembre au Trianon
80, boulevard de Rochechouart
75018 Paris
Métro Anvers
01 44 92 78 04
Le programme :

Après-midi + concert + after : 20 euros
Après-midi seul : 10 euros
De 13h > 17 h
6 rounds - partie rapide 20mn - intermèdes concerts acoustiques de 30mn
avec :
Julien Lourau, sax solo
Minino Garay, percussions et 3 percussions
Clio, trio de saz (luth turc)
Alice Boitard, duo de mime

20h30 > 23h
concert Magic Malik Orchestra + guests
Magic Malik, flûtes, voix
Denis Guivarch, saxophone alto
Or Solomon, claviers
Sarah Murcia, contrebasse
Maxime Zampieri, batterie

Invités : Steve Coleman, saxo alto
Nelson Veras, guitare
Minino Garay
Zolfo (L2i) live interactive instrument
Dj Rebel

after minuit > 4 h
DJ Rebel + MaGik Malik orchestra et invités.