Noir Désir - ParisZénith - 14 mai 2002

Si un enfant était interrogé dans une dizaine d'années à propos des événements qui se produisirent le 11 septembre 2001, saura-t-il que la parution de l'album "Des visages, des figures" de Noir Désir aurait dû en être l'un des plus marquants ?

L'Histoire a voulu que ce soit les Patriotes qui se retrouvent au centre d'une réalité qui dépassa allègrement la fiction et nous fit réfléchir - tous, sauf les Américains -, quelques temps, sur les priorités que l'homme devrait se dicter pour assurer sa propre destinée.

A l'écoute de la 5ème production de Noir Désir, on se rendait compte que "Le grand incendie" était incroyablement prémonitoire, évoquant, notamment, New York en feu et la mise en scène de ce type de situation, par la télévision.

Et l'on se remémore, également, la missive lue par Bertrand Cantat, leader du groupe Bordelais, à l'occasion des Victoires de la Musique, où il se riait du mentor d'Universal Music -label de Noir Désir-, Jean-Marie Messier, évoquant son comportement d'"Homme pressé" et son esprit de "camaraderie".

Malgré ces quelques points plus que convaincants et favorables à l'univers de Noir Désir, ce n'est pas faire preuve de naïveté que de trouver ses membres, par moments, un peu "usés, vieux et fatigués".

La soirée, en effet débutait trop calmement avec des morceaux introspectifs aux intros longues et à la progression très lente.
Le 5ème élément, membre additif et ami du guitariste Serge Teyssot-Gay, préposé aux beats et autres samples, rafraîchissait toutefois l'ensemble, en apposant une sonorité nouvelle et peu habituelle* au pays des écorchés vifs.

Laissant la part belle aux titres récemment publiés, Noir Désir assura un set très décousu, glissant de temps à autre un classique, qui répondait à l'attente du public impatient d'en découdre, et de se défouler, puisque le concert était complet depuis plus de 3 mois.

Et Noir Désir de quitter la scène une heure après son arrivée, et de revenir, tout de même à trois reprises, reprenant au passage un titre de King Crimson.
Ils proposeront à l'occasion d'un final type "feu de camp", en invitant quelques privilégiés à les rejoindre sur scène, un "hymne" dédié aux parigots.

Prestation très décevante.

samuel charon - lnorahc@yahoo.fr

(*hormis l'album de remix, très réussi, "One trip, one noise", paru en 1998, à dominante électro)


01/10/02 Noir Désir : le Rock alternatif dans toute sa splendeur 
24/08/02 Nouvelle Edition pour 'ça bouge encore' 
24/05/02 Le groupe monte sur les planches, 
22/03/02 Les Francofolies de la Rochelle 
22/02/02 Noir Desir en tournée 
31/01/02 Noir Désir remonte su scène 
10/01/02 Noir Désir en concert 
23/08/01 Notez la date du 11 septembre ! 
16/07/01 Festival des Vieilles Charrues : ventes des billets clôturées 
11/11/00 Noir Désir aime la Bretagne