Solidays 2001 - Iggy PopLongchamp 07 Juillet 2001

En 1969, à Woodstock les spectateurs criaient « No rain », tandis que dans le Michigan, le chanteur d’un jeune groupe nommé the Stooges, vociférait « Another year with nothing to do ».

32 ans plus tard, Iggy Pop ex-leader de ce combo américain, foulait la pelouse de Longchamp pour la seconde reprise, deux ans après sa première prestation météorite, qui engendra une éclipse totale un mois après sur la majeure partie de la France. A cette occasion, il arborait un pantalon rose moulant, qu’il avait certainement dégoté pour une somme modique : période des soldes oblige.

Ce samedi, 7 juillet, il revenait pour montrer de quel bois, il se chauffe. Réponse immédiate : de l’acier trempé. Sont ce ses origines de Détroit, qui l’ont marqué ? Définitivement. Et au fer blanc.

Sous une forte pluie, en veste et pantalon en jeans, l’iguane se décidait à réchauffer l’atmosphère et à transformer l’hippodrome en sauna. Armé de son gang de jeunes chevelus, et d’un batteur doté d’une force de conviction indéniable, Iggy Pop entonnait d'abord certains titres de sa dernière livraison « Beat’em up »., et dès le second morceau, tombait le blouson pour laisser s’exprimer son corps de Big Jim.

A 54 ans, notre héros américain, qui peine à achever sa crise d’adolescence, se roule par terre, crache, harangue la foule en permanence, prend un bain de foule tout en enchaînant les plus grands titres des Stooges « Raw power », « Search & destroy » et « I wanna be your dog »...

A l’instar des Wampas, célèbre groupe français inconnu, qui invite ses fans sur le titre « Quelle joie le rock’n’roll », Iggy propose à quelques irréductibles de le rejoindre sur le morceau « The Passengers », grossièrement plagié il y a une quinzaine d’années par un groupe éphémère strasbourgeois nommé Cookie Dingler !
Les quelques dizaines de personnes qui parviendront à monter sur la scène s’en donnent à cœur joie et se souviendront longtemps d’avoir croisé, l’espace d’un instant, le chemin de Mr Osterberg (son vrai patronyme).

Sans temps morts, son show demeure le plus efficace et le plus marquant du festival et les autres prestations paraîtront bien fades. Iggy Pop a donné, encore une fois, une leçon de punk attitude magistrale à tous les Offspring et autres Matmatah de la Terre !

SC*Leumas Norahc


06/04/04 Immortal 50 par Rolling Stone Magazine 
05/04/04 Au programme du ''Fuji Rock Festival'' 
26/03/04 La ''Skull Ring Tour 2004'' de Iggy Pop 
25/02/04 Iggy Pop confirmé au prochain festival ''Download'', 
20/11/03 Radiohead au festival ''Coachella'' ? 
22/10/03 Brèves du Rock 
17/09/03 Sum 41 travaille pour Iggy Pop 
01/09/03 Iggy Pop et les Stooges se rendent au prochain Bol d'Or 
26/08/03 Concert de charité pour Iggy Pop 
25/08/03 The Darkness : prix du meilleur album et de la meilleure prestation live 


 

 
 
 Bonjour,étant un grand fan d'Iggy & the Stooges, et organisant des festivals, concerts dans mon département (17), j'ai une très grande question à vous poser : connaissez vous le contact, tél., email, du tourneur francais des Stooges, ou d'Iggy Pop, dans le but bien sur de les faire venir dans quelques temps !!! Je vous remercie d'avance de m'aider dans mes recherches de fan... et le but est des plus monstrueux !
Merci et à la prochaine.
David
10/09/03 14:22
 Le prolème d´Iggy c´est son backing groupe, il suit de plus en plus le principe de Chuck Berry, vous voyez ce que je veux dire! Too bad. 10/10/02 14:09